Bonjour à tous

Je viens de finaliser l'installation de mon nouveau poste de "travail" et vous livre un bilan de l'opération.



Le cockpit To Be Faster de JCL SimRacing

Reçu dans un emballage soigné, il est composé de profilés aluminium très rigides, de section 80x40 pour les parties principales et de 40x40 pour les parties secondaires. La visserie est d'excellent qualité, essentiellement composée de vis de diamètre 8mm à têtes creuses 6 pans. Les "écrous" se glissent dans les rainures des profilés et sont munis de billes montées sur ressort les empêchant de glisser sous leur propre poids. A noter qu'ils peuvent être insérés directement dans la rainure (post montage). Le cockpit est livré avec des passages de câbles qui s'insèrent dans les rainures des profilés.

Une fois monté, l'ensemble est particulièrement esthétique (modèle noir anodisé) et garde sa rigidité, contrairement à ce qu'on a pu voir sur l'une des premières vidéos présentées sur les forums.

L'encombrement est optimisé : on peut l'estimer à une longueur correspondant à la taille de l'utilisateur principal (une fois réglé) et une largeur de 1,50 m, ce qui correspond à une surface au sol de 3 mètres carrés environ. Dans un local exigu, il peut être placé en biais, offrant alors une accessibilité optimale.

Le ToBeFaster est un produit dont la qualité "haut de gamme" justifie le prix.

Le montage du cockpit
Le montage se fait à l'aide (pratiquement uniquement) d'une clé 6 pans : de bonne qualité, car la stabilité attendue nécessite un serrage très fort et ce ne sont pas les têtes des vis qui lâcheront en premier !
La notice de montage est assez claire, mais l'absence d'une vue globale et de photographie oblige à de bonnes réflexions. On peut également souhaiter que les différents modules (base, fauteuil, support volant, support clavier, etc) soient à l'avenir empaquetés dans des cartons spécifiques.
Pour le reste, aucune difficulté particulière, et je suis aussi bon bricoleur que pilote : c'est vous dire ! Prévoir une bonne journée, sans compter la configuration logicielle du poste de pilotage.

Le réglage du cockpit
Il ne peut être finalisé qu'une fois les écrans en place et opérationnels. Les ajustements relatifs (siège/volant/pédalier/écrans) peuvent être faits dans toutes les dimensions et chacun trouvera sa position, quelle que soit sa taille. Si vous dépassez les 2 mètres, renseignez vous avant tout de même: je ne peux pas confirmer !

La configuration du triple écran
Cette opération est un jeu d'enfant et ne nécessite aucune connaissance particulière (testé sous NVIDIA pour ma part).

Le ressenti dans les jeux
C'est clair : vous ne jouez plus aux mêmes jeux. Sous un écran unique (et j'utilisais pourtant un 29 pouces/2560x1080), vous êtes obligés de "reculer votre siège virtuel" pour pouvoir estimer les points de corde dans les courbes les plus serrées. Sans le savoir, vous êtes dans une position qui n'est pas naturelle. Ce qui frappe enpremier sous une configuration triple écran, c'est de voir à quel point vous vous êtes rapproché de la piste. Vous semblez n'être qu'à quelques centimètres du sol et toutes les proportions sont corrigées en conséquence. Sous Assetto Corsa, en bas des pentes du Nordschleife, vous avez l'impression d'être dans une cuvette et d'avoir une montagne à gravir !
Plus généralement, cette position, outre l'avantage d'ouvrir l'angle de vue, permet de mieux voir "arriver" les virages et d'être réactif bien plus tôt. Sur un circuit inconnu (j'ai testé), on lit bien plus facilement les virages que l'on ne connaît pas.
Par contre, l'inconvénient de l'avantage, c'est que vous devez changer vos habitudes et vos repères. Donc, ne vous attendez pas à pulvériser vos best laps avant quelques heures d'adaptation : ce sont des nouveaux jeux, vous dis-je !

Merci de votre attention